LOUIS VUITTON & SUPREME OFFICIALISENT LE MARIAGE DU LUXE & DU STREETWEAT

Toujours soucieuse de rajeunir son image et de séduire les nouvelles générations,  Louis Vuitton avait créé l’événement lors de son défilé automne-hiver 2017-2018 à la Fashion Week homme de Paris en dévoilant sa collaboration avec la marque Supreme, l’incontournable marque de skate américaine. La collection, qui est commercialisée depuis le 30 juin et pour 1 mois dans des pop-up stores ouverts pour l’occasion dans 8 grandes villes du globe (Paris, Pékin, Tokyo, Sydney, Londres, Miami, Séoul et Los Angeles) propose une gamme de produits allant de 300 euros pour le porte-clés à environ 4500 euros pour le sac à doc (le hoodie étant déjà revendu plus de 20 000 euros sur ebay). Si cette opération semble d’ores et déjà extrêmement profitable pour le célèbre malletier, il reste à voir si elle le sera aussi pour Supreme, dont de nombreux clients et fans ont déjà criés leur désarroi sur les réseaux sociaux, accusant la marque de vendre son âme. La révolution streetwear est quoiqu’il en soit définitivement en marche.

LE NOUVEAU RAPPORT DE TENDANCES BOLD EST DISPONIBLE !

La nouvelle édition Printemps-Eté 2017 de nos rapports BOLD, notre outil de veille des micro-tendances design made in BAYADÈRES, est désormais disponible. Cette saison, ce ne sont pas moins de 23 tendances que nos experts ont identifié au niveau international sur les principaux marchés des marques Luxe et premium. Vous n’êtes pas encore abonné à nos rapports BOLD, n’hésitez pas à nous contacter pour recevoir votre devis personnalisé! Pour plus d’informations, visitez notre page dédiée.

VICTORINOX ELLA RÉCOMPENSÉ PAR 3 WORLDSTAR AWARDS !

Ella, le dernier né des parfums féminins de Victorinox, qui avait déjà reçu le Swiss Packaging Award 2015 vient de se voir décerner 3 nouveaux prix par la World Packaging Organization : un WorldStar Award Health & Beauty, un WorldStar Award Luxury et enfin un WorldStar Award Packaging. Imaginé par l’agence Bayadères, son flacon nomade particulièrement innovant, car muni d’une dragonne et protégé par un manchon antichoc dissimulant un miroir, est le compagnon idéal pour toutes les globetrotteuses modernes souhaitant marcher sur les traces d’Ella Maillart, l’audacieuse voyageuse, écrivain et photographe suisse qui est devenue la plus célèbre des aventurières du 20e siècle. Victorinox Ella est disponible depuis fin 2014 dans le monde entier. C’est la première fois que la World Packaging Organization décerne 3 prix à un même parfum.

KIDS NOW® ORGANISE SON SECOND BREAKFAST DÉDIÉ À LA GÉNÉRATION Z

L’équipe KIDS NOW® a le plaisir de vous inviter vendredi 16 octobre à son prochain petit-déjeuner pour vous présenter son nouveau panorama : « DIGITAL NATIVES, ZE (DIS)CONNECTED GENERATION ? ».

Participation gratuite. Le nombre de places étant limité, nous vous remercions par avance de confirmer votre présence auprès de Gilles HERRMANN au 01 55 28 96 60 ou à l’adresse suivante : clubkidsnow@kidsnow.fr

LE PARFUM VICTORINOX ELLA RÉCOMPENSÉ PAR UN SWISS PACKAGING AWARD 2015

Ella, le dernier né des parfums féminins de Victorinox, vient de recevoir le Swiss Packaging Award 2015. Imaginé par l’agence Bayadères, son flacon nomade particulièrement innovant, car muni d’une dragonne et protégé par un manchon antichoc dissimulant un miroir, est le compagnon idéal pour toutes les globetrotteuses modernes souhaitant marcher sur les traces d’Ella Maillart, l’audacieuse voyageuse, écrivain et photographe suisse qui est devenue la plus célèbre des aventurières du 20e siècle. Victorinox Ella est disponible depuis fin 2014 dans le monde entier.

ZE VISUAL GENERATION

Une récente étude Facebook sur la façon dont « rient » en ligne les internautes américains sur le célèbre réseau social à révéler que les surfers étatsuniens issus de la génération Z « lolent » moins que leurs aînés mais privilégient l’utilisation des emojis. Un nouvel indicateur de la préférence des digital natives pour des formes de communications visuelles plus ludiques et plus personnelles au dépend des formes de communications textuelles traditionnelles. Au delà du succès des emojis, citons en effet également la prolifération des gif animés, des visuels crayonnables Snapchat, des stickers Line proposés aux internautes japonais (une confirmation que le phénomène n’est pas seulement occidental mais bel bien mondial), …

BANN_LOL_02

Une tendance de fond n’a pas échappé à de nombreuses marques telles que McDonald France (dont la dernière campagne de communication, donnant naissance à un monde mi-réel mi-virtuel, met en scène des humains aux têtes d’emojis), Apple (dont l’Applewatch laisse la part belle à ces nouvelles formes de langages) ou encore Windows (dont la dernière campagne dédiée au Windows 10 met en avant le principe de visuels et de pages crayonnables à la Snapchat). Mais qu’en est-il de votre marque ?

 

LES DIGITAL NATIVES CHINOIS ÉGALEMENT ACCROS À « L’EXTIMITÉ » ?

Clin d’œil ironique ou simple hasard ? C’est ce 14 juillet 2015 que la Chine a connu une mini-révolution numérique à la suite de la mise en ligne sur WeChat et Weibo d’une sextape de deux jeunes adultes chinois dans une cabine d’essayage du magasin Uniqlo de Sanlitun, le quartier branché de Beijing. Visionnée en quelques heures par plus d’un million de personnes et rapidement parodiée sur ces mêmes réseaux, cette vidéo a rapidement provoqué la réaction des autorités chinoises qui la jugent contraire « aux valeurs socialistes fondamentales ». Et cette vidéo et son fulgurant succès sont en effet bel et bien le signe d’une profonde mutation des valeurs plébiscitées par les nouvelles générations Z, toujours en quête de plus de reconnaissance de la part leurs pairs dans tous les aspects de leur vie, même les plus privés.

Pour cette jeunesse hyper-connectée à ses réseaux, mais également ultra-déconnectée de son environnement immédiat (qu’il soit géographique, familial ou même politique, …), le nouveau graal semble se trouver dans cette quête nouvelle « d’extimité ». En partageant leur intimité avec le monde, en exhibant leur vie privée de façon publique, les Z ont ainsi paradoxalement recours au virtuel pour rendre leur quotidien plus réel, afin de mieux le ressentir et de mieux construire leur propre identité.

L’incident de Beijing nous montre que ces nouvelles valeurs très égocentrées, effectivement peu compatibles avec les valeurs communistes traditionnelles (le gouvernement Russe vient d’ailleurs de lancer en ce même mois de Juillet une campagne de prévention face aux dangers mortels de selfies trop extrêmes), ne sont pas l’apanage de la seule jeunesse occidentale mais bien celles d’une nouvelle génération internationale de citoyens du monde avec lesquelles les institutions, les entreprises et les marques devront demain apprendre à composer.

C’est pour les y aider que l’agence Kids Now® a imaginé son nouveau panorama : Digital Natives : Ze (dis)connected generation. Un outil indispensable pour comprendre en quoi cette génération Z, qui cultive les paradoxes, est fondamentalement différente des générations X et Y. Un outil unique pour mieux cerner les spécificités, les comportements, et les attentes de cette nouvelle jeunesse et pour mieux identifier les stratégies, les discours et les codes à adopter pour les marques désireuses de se (re)connecter à cette cible. Pour tout renseignement sur ce panorama, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann : g.herrmann@kidsnow.fr